Chagüitillo, le musée précolombien et les pétroglyphes

Posted by Hélène Legay on septembre 11, 2009
Lieux - Tourisme
Le pétroglyphe de référence du Musée

Le pétroglyphe de référence du Musée

Suivant les indications de plusieurs français attachés au Nicaragua, je me suis rendue ce week-end au musée précolombien de Chagüitillo. Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer le couple de Français vivant dans la région et qui ont contribué à la création du musée avec le comité de Solidarité de Vaulx-en-Velin/ Sébaco mais le guide, Nestor Davila, ne m’a pas déçue pour autant …

Avant de visiter le musée, il m’a présenté les deux sentiers de pétroglyphes. Il s’agit en fait d’un ballade dans la nature avec des arrêts fréquents pour observer les dessins précolombiens gravés dans la roche :

Un pétroglyphe gravé dans la roche

Un pétroglyphe gravé dans la roche

avec cela, Nestor donne quantité d’informations sur les pétroglyphes mais également l’environnement, la région, les projets, les problèmes… De quoi découvrir le Nicaragua (encore) d’une autre manière !

Le premier sentier est en phase d’aménagement (l’inauguration est prévue le 27 septembre, j’y serai) : un sentier plat afin de faciliter l’accès aux personnes qui ne peuvent pas courir dans tous les sens, et des points à l’ombre pour se reposer quand on est arrivé en haut de la colline. De là-haut, on a un panorama sur une partie de la région de Sebaco (la ville la plus proche). Le groupe Pellas (le plus riche du Nicaragua) possède des rizières sur toute la plaine. En plus d’infester toute la région de moustiques, le groupe décharge quantité de pesticides qui pollue les environs.

Risières

Risières

Le second sentier se trouve 1,5 km plus au nord. Le temps d’y aller, Nestor me présente à la flore locale : arbres fruitiers en tout genre, dont un qui produit des coques rouges longilignes que les indigènes utilisaient pour se laver les dents ! En passant devant un bâtiment en travaux, il sensibilise les visiteurs à la contrebande de poteries précolombienne. Arrivée au début du second sentier, l’anti-moustique n’est pas de trop : chacun en a près d’un trentaine sur lui. Il ne faut pas s’arrêter afin d’éviter de se faire piquer. Le sentier fait ma joie. Il est rempli de pierres énormes sur lesquelles il faut marcher et sauter parfois d’un peu haut. Il s’agit par moment presque d’escalade. J’adore ça !

Le second sentier de Chagüitillo

Le second sentier de Chagüitillo

La nature est toujours sublime. Les arbres poussent en faisant corps avec la pierre. J’ai l’impression de me trouver une nouvelle fois au milieu de nul part, sans un bruit de voiture, seulement le vent et les oiseaux…

Nous arrivons au pétroglyphe-symbole du musée. C’est le plus grand que l’on ai vu. Il se trouve au milieu d’un lieu que l’on suppose être un lieu de sacrifices humains afin de calmer la colère des Dieux. Nestor me raconte que les sacrifices n’étaient pas barbares et les sacrifiés, quand ils étaient de la communauté, savaient depuis la plus tendre enfance qu’ils allaient être sacrifié. Que cela était un honneur. Si la personne n’était pas de la communauté, c’était un ennemi de la tribu. Autre enseignement : Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique. L’Amérique n’a pas attendu Christophe Colomb pour vivre et exister. Je le savais mais c’est formulé d’une autre manière.

Je voudrai ajouter pour les éventuels touristes qui passent sur mon site qu’en plus du musée et des sentiers de pétroglyphes, la communauté propose hébergement et nourriture pour 15$ (nuit + 3 repas) dans des familles de la communauté, et je vous prie de croire, vous n’aurez pas faim en sortant de table !

Contact :

Villa Chagüitillo Km, 107 Carretera Sebaco a Matagalpa
Nestor Davila : (00505) 865 975 67
mpch05@gmail.com
www.adchchaguitillo.com
(prendre un bus pour Matagalpa et demander au chauffeur de s’arrêter à l’entrée de Chagüitillo quand vous avez dépassé Sebaco. De l’entrée du village, le musée est indiquée. Il est située à quelques centaines de mètres)

3 Comments to Chagüitillo, le musée précolombien et les pétroglyphes

  • Ce blog de découverte du Nicaragua est toujours aussi magique, une invitation à laisser ses idées préconçues au vestiaire, et à s’émerveiller, tout simplement, de la diversité de notre belle terre et de ceux qui la peuplent… merci, merci, merci

  • Bonjour, nous sommes le couple de Français que vous n’avez pas pu rencontrer…, nous sommes au nica enprincipe 3 mois par an…
    Merci pour ce blog sympa, qui donne envie à ceux qui ne connaissent pas Chaguitillo de visiter ce site
    encore bravo
    René

  • Bonjour, Merci beaucoup pour le message ! Cela fait bien longtemps que je n’étais pas venue sur ce site internet et je n’avais pas encore vu le commentaire… Désolée…
    Nous aurons peut-être l’occasion de nous voir au Nicaragua l’année prochaine, j’irai y passer un mois mais je ne sais pas encore à quel moment précisément. Et félicitation pour vos projets au Nicaragua. Si vous avez quelques informations sur le sujet, je les lirais avec grand plaisir.
    Bonne continuation et peut-être à la prochaine !
    Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *