La Banda rythmique et les fêtes patriotiques

La Banda défile dans les rues de Condega

La Banda défile dans les rues de Condega

Les 14 et 15 septembre se fête chaque année l’indépendance du Nicaragua. Le 14 septembre 1856, à  San Jacinto, 120 soldats nicaraguayens défirent 300 soldats bien armés et menés par William Walker. Démonstration du patriotisme nicaraguayen, cette bataille reste ancrée dans l’histoire du pays. La  date du 15 septembre correspond quant à elle à l’Indépendance proprement dite de la colonie espagnole du Nicaragua et des États d’Amérique Centrale.

Pour l’occasion, toutes les « bandas » des écoles défilent dans la rue. Une Banda est un groupe de musique rythmique, il y a en une dans chaque école. Tous les ans, à partir du mois de juin, des élèves s’entraînent plusieurs heures par jours; les entraînements s’intensifient rapidement à l’approche des commémorations. Ils atteignaient  des journées complètes du lundi au vendredi et cinq heures le samedi pour les jeunes de la banda que je connais.

Le jour du défilé, dans les rues de la ville, chaque Banda tient à briller et se trouve plus ou moins en concurrence avec les autres Bandas. L’enjeu est important et la prestation peut fortifier la réputation d’une école. Pour un élève, faire partie de la Banda est un honneur et si une photo existe, qui prouve la participation au défilé, soyez sûr qu’elle aura une place de choix sur un mur. Chaque année, la Banda s’équipe d’uniformes différents, chacun des étudiants doit l’acheter; cette animation donne donc un travail conséquent aux professeurs et couturiers de la ville !

La tête de la Banda de lIDCO

La tête de la Banda de l’IDCO

« Ma » Banda, celle que je soutenais le 14 septembre est celle de l’IDCO de Condega, menée par Jorje, un ancien élève de l’école. La journée est intense : elle commence par une organisation rigoureuse pour rentrer en ordre et au pas dans le stade où se déroule la célébration officielle ornée de discours… Les élèves doivent rester en rang sous un soleil de plomb, avec un uniforme  qui n’est pas des plus légers, et cela pendant près d’une heure sans pouvoir boire ou bouger le petit doigt… ça ne doit vraiment pas être évident. Puis commence le défilé. Il fait le tour de la ville, en voici quelques photos :

Jorje, le chef de la Banda et Daemon, le plus jeune de la troupe

Jorje, le chef de la Banda et Daemon, le plus jeune de la troupe

 

La tête de la Banda de lIDCO

Un semblant de marche militaire en tête

Les majorettes

Les majorettes

Comments are closed.