Les 30 ans de la Révolution Sandiniste

Le 19 juillet 2009, le Nicaragua fête les trente ans de sa Révolution : la révolution Sandiniste.

Pendant plus de quarante ans, une dynastie de dictateurs, les Somoza, a régné sur le pays. Au fil des quatre générations qui se sont succédées, la pauvreté des Nicaraguayens empirait et la richesse des dictateurs  augmentait de manière colossale.

En 1972, un tremblement de terre détruisit une grande partie de la capitale, Managua. Somoza Deybale, alors au pouvoir, détourna à son profit la majeure partie des aides humanitaires, si bien qu’au sein du peuple, la contestation prit de l’ampleur. Les attaques du FSLN (Front Sandiniste de Libération Nationale) devinrent de plus en plus pressantes. Ce mouvement avaient été fondé en 1961 en hommage à César Sandino qui avait combattu l’impérialisme américain dans la première partie du siècle)

Somoza Deybale, pour calmer le jeu, rétablit la liberté de la presse. Chamorro, directeur du journal La Prenza, en profita pour contester le pouvoir établit. Il devient célèbre et c’est son assassina en 1978 qui marque le début de la révolution ouverte.

Le gouvernement se rendit le 19 juillet 1979. Une république fut mise en place.

Comments are closed.