Carte d’identité du pays

Le Nicaragua est un pays d’Amérique Latine, situé entre le Honduras et le Costa Rica.

La superficie du pays correspond à 1/3 de la France (129 000 km²).

carte du Nicaragua

Libre de Droit – Wikipédia

Le relief du pays a été forgé par les volcans. Ils ont notamment formé les grands lacs du pays:

– Le Lago de Nicaragua (le lac!) fait 8200 km². Il est relié à la mer des Caraïbes par le fleuve San Juan et abrite deux îles, l’ île d’ Omotepe et l’île de Solentiname. (îles volcaniques)

– Le Lago de Managua est un autre grand lac du pays.

Volcans du nicaragua

Copyright INETER

Le pays est, hélas, sujet aux catastrophes naturelles : tremblements de terre (Managua, 1972), ouragans (Mitch, 1998).

Les grandes villes du pays sont :

Managua, la capitale est peuplée de 1 817 000 habitants (estimation 2004)

Granada et Léon sont les deux villes historiques du pays, respectivement les siège des conservateurs et des libéraux pendant une bonne partie du XXème siècle.

L’économie du Nicaragua est essentiellement tournée vers l’agriculture :  le maïs, le café et le coton. Le pays reste dépendant des importations alimentaires. C’est l’un des plus pauvres d’Amérique Latine. 12% du PIB nicaraguayen est provient des émigrés qui vivent et travaillent, le plus souvent illégalement, au Costa Rica.

One Response to “Carte d’identité du pays”

  1. la-bricole dit :

    Invitée par Isabelle, je viens de plonger dans un nouvel univers. Même si j’ai déjà fait le tour du monde, je connais très peu les pays d’Amérique Latine … parce que je ne parle pas l’Espagnol. Alors merci pour les cordonnées de Mme Morales. En décembre, à l’occasion d’une escale, je vais passer une journée au Honduras et une autre au Belize, mais je rêve d’un séjour au Panama pour rencontrer les Indiennes Kuna (à cause de leur forme particulière de patchwork que je pratique (voir http://la-bricole.blogspot.com/2008/07/la-mola.html). J’avais aussi pensé au Costa Rica, mais je peux très bien l’associer à une découverte du Nicaragua.
    Merci pour ce beau reportage qui donne envie.
    Françoise